Bechstein au Wigmore Hall

Gérard Caussé (alto) et Michel Dalberto (piano à queue de concert C. Bechstein D 280) ont interprété des oeuvres de Weber, Brahms et Berlioz/Liszt au Wigmore Hall de Londres.

Gérard Caussé et Michel Dalberto comptent parmi les musiciens contemporains les plus brillants. Enseignant tous deux au Conservatoire national supérieur de musique de Paris, ils ont participé à l’enregistrement de l’intégrale des œuvres de musique de chambre de Gabriel Fauré. Pour ce CD paru chez Virgin Classics et récompensé par de nombreux prix, Michel Dalberto a joué sur un piano à queue de concert C. Bechstein D 282, imité en cela par son collègue Nicholas Angelich.

Lors de leur prestation au Wigmore Hall, Caussé et Dalberto ont interprété l’Andante et rondo hongrois de Carl Maria von Weber, Harold en Italie d’Hector Berlioz dans la transcription de Franz Liszt, ainsi que la Sonate pour alto en mi bémol majeur, op. 120 n° 2 de Johannes Brahms. (Rappelons que ce compositeur participa au concert d’inauguration de la salle Bechstein de Berlin en 1892, et que le Wigmore Hall, ouvert à Londres en 1901, s’appelait à l’origine « Bechstein Hall », et cela jusqu’à ce que le fabricant berlinois en soit exproprié durant la Première Guerre mondiale.)

Dans sa critique du concert donné au Wigmore Hall, Mark Berry indique notamment : « Après un début légèrement anonyme, l’interprétation prend de l’altitude, notamment grâce à la riche voix romantique du Bechstein de Dalberto — un instrument choisi de manière particulièrement judicieuse ». (Texte disponible sur le site www.seenandheard-international.com.) Michel Dalberto a déclaré pour sa part : « Les pianos à queue Bechstein ont la sonorité dont j’ai toujours rêvé ». (Cliquez ici pour plus d’informations sur Michel Dalberto.)

L’intégrale de la musique de chambre de Fauré sera jouée au Wigmore Hall en 2013 par les artistes suivants : Nicholas Angelich, Renaud et Gautier Capuçon, Gérard Caussé et Michel Dalberto. Dates des concerts : 30 avril, 2 mai et 4 mai 2013.

Photos : Steve Hammett et Denijs de Winter

Kolja Blacher (Violine) und Markus Becker (Klavier) in der Friedenskirche Potsdam