Le Bechstein A 175 vainqueur du test réalisé par le magazine Pianiste

Le numéro de novembre/décembre 2011 du magazine Pianiste propose un test comparatif de quatre quarts-de-queue réalisé par Bernard Désormières. Le vainqueur en est le BECHSTEIN Academy A 175.

L’article commence par un bref historique de la firme Bechstein, fondée en 1853 et jouissant toujours d’une excellente réputation. Le modèle testé, long de 175 centimètres, est venu compléter la gamme Academy dans laquelle se trouvaient déjà des quarts-de-queue de 160, 190, 208 et 228 centimètres. Le journaliste rappelle que cette gamme a été conçue à l’origine par le service R&D Bechstein afin de répondre au mieux aux besoins des conservatoires et des étudiants chevronnés.


L’article de Pianiste souligne ensuite la qualité absolument professionnelle des principaux éléments du piano : « Les pieds comme les roulettes sont généreusement dimensionnés. Le large pupitre à trois positions inclinées est conçu de façon robuste. La finition est exemplaire, tant pour le meuble lui-même que pour les éléments de la structure harmonique : cadre métallique parfaitement poli, table d’harmonie de huit millimètres d’épaisseur en épicéa d’Europe, montage en cordes “d’école” avec ses cinquante-deux agrafes et des échelles duplex ».


Désormières estime que ce piano est simple à régler, notamment en ce qui concerne le point de frappe des marteaux, et que Bechstein n’a pas lésiné sur la qualité : « La mécanique est signée Bechstein Parts, comme le clavier marqué à chaud Bechstein. [Tous les ensembles primordiaux sont] réalisés selon un niveau d’exigence du cahier des charges élevé ».


L’article de Pianiste souligne également la qualité exceptionnelle du son de l’instrument : « La puissance et l’équilibre sont excellents. L’expression est aisée dans tous les styles musicaux grâce à un ensemble mécanique/clavier bien conçu ». Le journaliste ne trouve par ailleurs rien à redire en ce qui concerne les pédales, et souligne la « riche couleur sonore facilement modulable » du quart-de-queue.


Un tableau-résumé indique que le confort de jeu est excellent, que l’instrument réagit très bien en pianissimo, qu’il permet de très forts contrastes sans saturation en fff, et qu’il offre une bonne capacité de projection et un bon équilibre d’ensemble. On peut également lire que le modèle testé a une couleur sonore riche et motivante, des aigus clairs, des médiums chantants et expressifs et des graves profonds et lisibles.

Désormières tire la conclusion suivante : « Voilà un excellent quart-de-queue, très bien fabriqué, qui satisfera des pianistes exigeants. Nous approchons de très près l’univers des instruments de prestige C. Bechstein, à un prix toutefois sensiblement inférieur ».

Le Bechstein A 175 vainqueur du test réalisé par le magazine Pianiste