160e anniversaire C. Bechstein : ça se fête !

Le 1er octobre 1853, Carl Bechstein a ouvert un premier atelier à Berlin, au numéro 56 de la Behrenstrasse. Cette date marque le début d'une longue histoire jalonnée de succès, notamment auprès des grands compositeurs. Bechstein est aujourd'hui le premier fabricant de pianos européen.

Adulés par les pianistes amateurs du monde entier et considérés comme l’idéal en matière de partenaire par les musiciens professionnels, les pianos droits et à queue C. Bechstein constituent aujourd’hui encore le haut de gamme en la matière.

Le groupe C. Bechstein est aujourd’hui le premier fabricant de pianos européen. Avec quelque quatre mille instruments vendus par an, Bechstein est par ailleurs une des entreprises allemandes les plus célèbres au niveau mondial. Ce succès est notamment dû à la décision stratégique de maintenir le site de production en Allemagne, plus précisément à Seifhennersdorf, en Saxe. Une équipe de 145 personnes y fabrique depuis 1992 les instruments des marques Bechstein et C. Bechstein, associant de manière originale facture de pianos traditionnelle et procédés de haute technologie. Depuis 2008, le groupe produit également en République tchèque tous les pianos droits et à queue de la gamme intermédiaire W.Hoffmann : sur le site de Hradec Kràlové, les 160 employés de la filiale C. Bechstein Europe s.r.o. travaillent selon les directives reçues de la maison mère.

Bechstein s’est d’emblée affirmée comme la marque de prédilection des compositeurs et des grands pianistes : Liszt, Wagner, Brahms, Busoni, Schnabel, Backhaus et Kempff ont tous chanté les louanges de ces pianos d’exception. En 2013, année du 160e anniversaire de l’entreprise, deux nouveaux enregistrements s’inscrivant dans cette tradition car effectués sur pianos Bechstein méritent tout particulièrement d’être mentionnés : András Schiff vient d’enregistrer chez ECM les Variations Diabelli et la Sonate, op. 111 de Beethoven ; Abdel Rahman El Bacha a choisi pour sa part un piano à queue de concert C. Bechstein D 282 pour enregistrer chez Mirare l’intégrale des sonates pour piano du même Beethoven, marchant ainsi sur les traces d’Artur Schnabel qui les avaient également enregistrées de son temps — déjà sur piano à queue Bechstein.

Une liste des pianistes jouant sur Bechstein est disponible en cliquant ici.

Carl Bechstein