Tradition Bechstein

Lazar Berman

« Bravo Bechstein ! » 

Lazar Berman

 

1990-1999

Bechstein va lancer une « offensive qualité » en reprenant Sächsische Pianofortefabrik et en concentrant sa production sur le site de Seifhennersdorf, en Saxe. Parallèlement, le développement des C. Bechstein Centers va dynamiser les ventes en Allemagne.

1992

C. Bechstein reprend Sächsische Pianofortefabrik, une entreprise située à Seifhennersdorf, en Saxe. Avec un investissement de quinze millions d’euros, C. Bechstein réalise sur ce site l’une des unités de production de pianos les plus modernes au monde, associant de manière intelligente tradition et haute technologie.

1996

C. Bechstein est coté en bourse. Ce retour aux sources en tant que société par actions vise à assurer l’avenir dans un contexte de mondialisation croissante. C. Bechstein s’associe à d’autres entreprises mais reste fondamentalement un groupe allemand, conscient de sa responsabilité face au patrimoine culturel d’une marque de tradition.

1999

Ouverture à Berlin d’un premier C. Bechstein Center. En 2006, sept autres magasins haut de gamme de ce type, destinés à présenter la gamme complète de l’entreprise et permettant d’organiser des concerts, existeront à Düsseldorf, Francfort, Cologne, Tübingen, Hanovre, Hambourg et Woerden (Pays-Bas). Au terme de dix ans d’études, C. Bechstein lance un nouveau piano à queue de concert : le modèle D 280. Cet instrument de la classe « chef-d’œuvre », qui sera remanié en 2009 et rebaptisé D 282, va connaître un énorme succès mondial.