Tradition Bechstein

Claude Debussy

« On ne devrait composer que pour les pianos Bechstein. »

Claude Debussy

 

1890-1909

Carl Bechstein, devenu « conseiller commercial privé du kaiser », va enfin pouvoir réaliser son rêve : ouvrir sa propre salle de concert à Berlin. L'entrepreneur sera alors au faîte de sa gloire — et ses pianos présents dans les salles de concert du monde entier.

1892

La « Salle Bechstein » est inaugurée le 4 octobre. Le bâtiment, construit dans la Linkstrasse, est une œuvre de l’architecte Schwechten, qui a également réaménagé la Philharmonie de Berlin. L’intérieur, blanc et doré, est dans le style de la Renaissance italienne. L’inauguration dure trois jours, durant lesquels des concerts sont donnés notamment par Hans von Bülow, Johannes Brahms et Anton Rubinstein. Ayant définit de nouveaux standards pour la facture de pianos, Bechstein s’impose sur les principales scènes internationales.

1897

Ouverture d’une nouvelle manufacture à Berlin-Kreuzberg (Reichenberger Strasse)

1900

Carl Bechstein meurt après une carrière exceptionnelle. Ses fils Edwin, Carl et Johannes lui succèdent à la tête de l’entreprise. Cette année-là, l’entreprise produit plus de 3500 instruments.

1901

Une salle Bechstein de cinq cents places ouvre à Londres, dans Wigmore Street. Quelque trois cents concerts y sont donnés par an. Bechstein sera exproprié durant la Première Guerre mondiale, la salle de concert étant alors rebaptisée « Wigmore Hall ».

1903

Cinquante ans après sa fondation, l’entreprise C. Bechstein emploie 800 personnes et fabrique 4500 pianos par an sur quatre sites différents. Au total, 65 200 instruments ont déjà été produits depuis 1853. Un superbe magasin ouvre à Paris, au 334 rue Saint-Honoré.