Sviatoslav Richter

Né en Ukraine en 1915, Sviatoslav Richter apprit le piano avec son père, qui avait lui-même été formé à Vienne.

Sviatoslav Richte partit étudier à Moscou auprès de Heinrich Neuhaus après avoir donné un premier récital en 1934. Il donna un premier concert dans la capitale soviétique en 1940, avant d’interpréter la Sixième sonate de Prokofiev en 1943 (jouée alors pour la première fois en public) puis les Septième et Neuvième sonates en 1951, cette dernière œuvre lui ayant été dédiée par Prokofiev. 

 

Après la Seconde Guerre mondiale, Richter joua tout d’abord uniquement en URSS, mais put partir en tournée dans divers pays communistes dans les années 1950. Il joua même aux États-Unis après un concert donné à Helsinki en 1960. Devenu célèbre au Japon et dans toute l’Europe dans les années 1970, il se produisit dans le monde entier jusqu’en 1995 et mourut à Moscou en 1997.

 

Sviatoslav Richter connaissait les pianos Bechstein depuis sa jeunesse. Après s’être produit une première fois à Vienne en 1962 — sur un piano à queue de concert C. Bechstein —, il devait déclarer : « Votre magnifique Bechstein me réserve beaucoup de joie ».

 

Sviatoslav Richter