Wilhelm Kempff

Né en 1895 à Jüterbog dans le Brandebourg, Wilhelm Kempff a grandi à Potsdam.  

Parallèlement au lycée, il fréquente le Conservatoire supérieur de Berlin où il étudie le piano auprès de Heinrich Barth, un ancien élève de Tausig et Bülow. En 1918, il fait son début avec l’Orchestre philharmonique de Berlin dirigé par Arthur Nikisch. L’année suivante, une première tournée internationale en soliste le conduit en Suède et Finlande. Kempff enregistre un premier disque en 1920. 

 

En 1924, Wilhelm Furtwängler dirige la Deuxième symphonie de Wilhelm Kempff lorsqu’elle est jouée pour la première fois en public. Et en 1930, Kempff donne à Potsdam le premier concert dans lequel il interprète les trente-deux sonates pour piano de Beethoven — une cinquantaine d’autres concerts de ce type suivront. 

 

Après la Seconde Guerre mondiale, Wilhelm Kempff se produit dans le monde entier et donne des cours d’interprétation d’œuvres de Beethoven à Positano, dans le sud de l’Italie. C’est là qu’il meurt en 1991.

 

C’est à Wilhelm Kempff qu’on doit la phrase : « Je m’estime heureux de vivre à l’époque du Bechstein ».

 

Wilhelm Kempff