Shin-Heae Kang

 Née à Kiel en 1987, la pianiste allemande d'origine coréenne Shin-Heae Kang compte aujourd’hui parmi les interprètes les plus talentueuses de sa génération. Elle bénéficie du soutien de Martha Argerich et a enregistré plusieurs vidéos sur piano Bechstein.

« Shin-Heae Kang est une pianiste formidable. Disposant d’un vaste répertoire, elle a toutes les qualités, la technique impeccable et le sérieux qui font les grands musiciens. Je vous la recommande très vivement » : c’est en ces termes que Martha Argerich parlait de la jeune artiste sur le carton d’invitation au concert qu’elle devait donner dans le cadre du festival Progetto Martha Argerich organisé à Lugano, en Suisse.


Shin-Heae Kang a commencé spontanément de jouer au piano à l’âge de deux ans et pris des cours dès l’année suivante. À six ans, elle fut la plus jeune élève jamais admise au Conservatoire de Lübeck. Elle poursuivit ses études au Conservatoire supérieur de Hanovre, qu’elle quitta avec la meilleure note de sa promotion.


Après un premier récital en solo à l’âge de cinq ans, elle s’est produite sur scène avec un orchestre quatre ans plus tard et a joué pour la première fois dans la grande salle de la Philharmonie de Berlin à l’âge de douze ans. Depuis lors, elle s’est produite dans diverses villes d’Europe et des États-Unis, ainsi qu’à l’occasion de grands festivals, notamment le Kissinger Sommer et le Classixfestival de Braunschweig. Plusieurs de ses prestations en Europe et aux États-Unis ont par ailleurs été retransmises à la radio et à la télévision.


Lauréate de nombreux prix, Shin-Heae Kang a bénéficié de plusieurs bourses, notamment à l’été 2005 de la part de la fondation Wilhelm-Kempff, ce qui lui a permis d’étudier l’ensemble des sonates et concertos de Beethoven durant une classe de maître organisée à Positano, dans l’ancienne villa du grand pianiste.

Shin-Heae Kang a enregistré quatre CD jusqu’à présent.

Shin-Heae Kang
Voir la vidéo
WxChbpC7h44
hd720