Wilhelm Furtwängler

Né à Berlin en 1886, Wilhelm Furtwängler succède à Richard Strauss à la tête de l'Orchestre de l'opéra national de Berlin en 1920. 

Deux ans plus tard, il remplace Arthur Nikisch à la direction du Philharmonique de Berlin et de l’orchestre du Gewandhaus de Leipzig. En 1928, il quitte son poste à la tête de cette dernière formation pour aller diriger le Philharmonique de Vienne parallèlement au Philharmonique de Berlin. Trois ans plus tard, il dirige le festival de Bayreuth aux côté d’Arturo Toscanini.

 

Démis de toutes ses fonctions après la guerre pour avoir collaboré avec les nazis, Furtwängler s’installe à Clarens, sur les bords du lac de Genève. Après que les accusations portées contre lui eurent été reconnues comme non fondées, il reprend la direction du Philharmonique de Berlin en 1946.

 

En 1951, il ouvre le premier festival de Bayreuth de l’après-guerre en dirigeant la Neuvième symphonie de Beethoven.

 

Wilhelm Furtwängler meurt à Baden-Baden le 30 novembre 1954. Fortement attaché aux pianos Bechstein durant toute sa vie — il en possédait un personnellement —, il avait déclaré : « Le Bechstein est certainement le meilleur piano construit à l’heure actuelle. Il se caractérise par un son ample, noble, suave et sublime ».

 

Wilhelm Furtwängler