Shani Diluka

Shani Diluka a grandi à Monaco. Après d'excellents résultats à l'Académie Prince-Rainier III et aux conservatoires nationaux de Nice et Paris, elle a été sélectionnée en 2004 par une commission dirigée par Martha Argerich pour étudier à l'Académie internationale de piano du lac de Côme. 

Shani Diluka s’est produite sur de nombreuses scènes internationales, de Paris à Tokyo, de Rome à New Dehli, et a participé à de grands festivals (La Roque d’Anthéron, Folle journée de Nantes, festival de Bilbao, etc.).

 

À l’âge de seize ans, elle jouait déjà avec des orchestres philharmoniques (Monaco, Sri Lanka, Radio France, Orchestre national de Nice et de Bordeaux Aquitaine). Parmi les grands chefs d’orchestre avec lesquels elle a déjà collaboré, citons notamment Kurtág, Lachenmann et Rihm.

 

Son interprétation d’une sonate de Mozart enregistrée par Radio France a été diffusée par cent-cinquante radios du monde entier. En 2010, elle a enregistre chez Mirare les deux premiers concertos pour piano de Beethoven avec l’Orchestre national Bordeaux Aquitaine sous la direction de Kwamé Ryan — sur un Bechstein, évidemment.


Shani Diluka a noté dans le livre d’or Bechstein après un concert donné à Berlin :

« Faire partie de la famille Bechstein est un grand plaisir pour moi. Le son Bechstein m’inspire depuis des années lorsque j’écoute Backhaus, Fischer ou Schnabel. Je suis très émue d’avoir déjà enregistré trois CD avec ce son merveilleusement profond… De Beethoven à Schubert, ou comme ce soir de Schumann à Debussy. Bechstein offre un large spectre expressif qui nous permet de peindre et colorier la musique.
Avec une équipe merveilleuse et un public merveilleux, c’est tout ce dont un pianiste peut rêver.
Avec toute ma gratitude,
Shani Diluka
18 octobre 2013
»

Photos : B. Borozs et  Roberto Giostra

Shani Diluka