Un duo homogène autour d'un Bechstein

« Werner Güra et Jan Schultsz nous offrent ici une excellente version des principaux cycles de lieder de Schumann » : tel est le contenu d’une critique publiée dans Stereoplay. De fait, l’interprétation que les deux artistes donnent des Amours du poète est appelée à faire référence en la matière. La voix de ténor de Güra et le jeu de Schultsz au Bechstein se complètent pour rendre de manière convaincante les fluctuations auxquelles sont soumis les amours d’Henri Heine : de la consternation émotionnelle à l’ironie subtile ou amère.

Le duo excelle également dans Liederkreis, cycle composé sur des poèmes d’Eichendorff, typiquement romantique par ses thèmes (solitude, forêt, lune, amour contrarié), mais dépourvu des sautes d’humeur ironiques de Heine.  

Avec ce nouveau CD, le duo Güra/Schultsz fait la preuve de ce qu’il a gagné en profondeur par rapport à son premier enregistrement, consacré à des lieder de Schubert, qui était déjà d’une valeur remarquable.