David Theodor Schmidt joue Mendelssohn, Schubert et Brahms

David Theodor Schmidt choisit un Bechstein pour son premier CD, enregistré en 2008 chez Sony Classical. Le Mannheimer Morgen écrivit à cette occasion : « C’est sur un Bechstein merveilleusement harmonisé que Schmidt a joué des œuvres tardives de Schubert (D 946) ainsi que le Cycle, op. 118 de Brahms, et cela d’une manière très cultivée et riche en idées. Quel pianiste ! » Le magazine Fono Forum a décerné à ce CD le label « Recommandation du mois ». Et dans Piano News, on a pu lire : « Quoi de plus normal que Schmidt eût joué sur un piano à queue Bechstein, puisqu’il a grandi dans le monde magique du romantisme et sait parfaitement rendre le son typique de cette époque ».