David Theodor Schmidt joue Schubert/Liszt et Schumann

Avec ce second CD enregistré sur Bechstein et intitulé Wohin?, David Theodor Schmidt nous invite à un « voyage romantique ». En guise de studio, il a choisi la Jesus-Christus-Kirche de Berlin-Dahlem, église où Herbert von Karajan affectionnait déjà d’enregistrer. Le nouveau CD de David Theodor Schmidt a été enregistré en mai 2011 sur un piano à queue de concert C. Bechstein D 282 accordé pour donner des nuances merveilleusement chaudes et colorées. Il contient cinq lieder de Schubert dans des transcriptions de Liszt, à savoir : Wohin?, Der Lindenbaum, Ständchen, Der Müller und der Bach et Der Wanderer. Schmidt est ici convaincant sur toute la ligne par sa caractérisation musicale et sa puissance d’expression particulièrement chantante.

Le jeune pianiste excelle également à rendre toute la charge émotionnelle de huit pièces pour piano composées par Schumann : les Kreisleriana, opus 16. Allant d’un susurrement poétique à un mugissement de tempête, il rend à merveille l’humeur changeante du « maître de chapelle Johannes Kreisler ».

Ce CD caractérisé par une sonorité transparente mais nullement froide due à l’ingénieur du son Holger Siedler est publié dans la collection « Profil – Edition Günter Hänssler » (PH11018).

David Theodor Schmidt
Voir la vidéo
ixi9fLI4xhY&list=FLn4GMg0ACzTs2j8Yz4VIuMQ&index=72
medium