Abdel Rahman El Bacha joue Prokofiev

Abdel Rahman El Bacha, né à Beyrouth, compte aujourd’hui parmi les plus grands pianistes français. Il a pu déclarer : « J’ai toujours aimé Bechstein pour son intériorité, sa voix chantante et sa sonorité douce ». Rien d’étonnant dès lors à ce qu’il ait choisi un C. Bechstein D 282 pour enregistrer des œuvres pour piano de Prokofiev. Ce CD Mirare sorti en 2011 a été enregistré à la ferme de Villefavard, une grange limousine transformée en salle de concert. Il contient la Toccata, op. 11 (une œuvre pour virtuoses s’il en est), les Dix Pièces, op. 12, la Sonate, op. 14, les Sarcasmes, op. 17 et les Visions fugitives, op. 22. Gageons que la voix chantante et colorée du Bechstein n’est pas totalement étrangère au très bon accueil que la presse spécialisée a réservé à ce CD.